<-- Avant: le Skagerrak
Dis, quand est-ce qu'on part ??
 
-- Janvier à Mai 2018  --
 
Les saisons bien marquées, c’est chouette. Il y a quelque chose de fascinant à sentir la terre osciller autour de son axe vertical dans ces hautes latitudes. Les journées quasi sans fin du mois de juin laissent progressivement place à 5 petites heures d’une pâleur blafarde en décembre. Pas assez pour se réchauffer, la température chute, les bateaux grimpent au sec, la mer gèle, il neige.

Il neige, il neige, il neige.

Des mètres cubes et des mètres cubes. 
C’est notre sixième hiver en Norvège, et les années précédentes le printemps arrivait clairement en Mars, nous permettant de commencer à entretenir Saltimbanque, parfois entre 2 averses de neige certes, mais avec une température convenable.

Mais cette année nous sommes impatientes d’être prêtes à partir, et bien sûr il a neigé 3 à 4 fois plus que la normale tout l’hiver, puis en Mars le froid s’installe afin de maintenir une situation peu propice à la mécanique et à la peinture sur aluminium. 3 avril, de retour de week-end de Pâques, il fait encore -8°C le matin…

Sympa , ils ont déneigé les pontons !
Pas un temps à mettre une ponceuse dehors, mais parfait pour les formalités administratives ! La principale difficulté de ce voyage consiste à obtenir un visa pour visiter Saint-Pétersbourg. Pour ceux qui seraient intéressés, voilà – dans l’ordre – les différentes étapes à suivre :

     -    Obtenir une assurance pour le bateau qui couvre la Russie. Nous avons découvert que beaucoup d’assurances françaises ne fonctionnent que jusqu’au 60°N, et n’ont pas du tout l’intention de faire une dérogation pour la mer Baltique. Heureusement les norvégiens sont moins frileux des hautes latitudes et nous avons donc changé d’assurance pour la « Sparebank »

     -    Pour obtenir un visa Russe, il faut une invitation officielle d’un yacht club local. Pour Saint-Pétersbourg, LA personne à contacter pour cela est Vladimir Ivankiv (vladimir@sailrussia.spb.ru). D’une efficacité remarquable et parlant un anglais parfait, l’invitation est obtenue en quelques jours.

     -    Une fois l’invitation de Vladimir reçue, vous pouvez passer à l’ambassade pour obtenir un visa. Il vous faut en plus des photo / formulaires classiques une attestation d’assurance voyage. Celle proposée par notre banque via nos cartes de crédit suffisait.

Finalement pour nous le process a duré près de 2 mois, le plus complique aura été de manière surprenante l’assurance.


Les relevés de la station de Bygdøy, -16°C à +18°C en moins d'un mois
De -4°C a +18°C  en 4 jours !!
Et comme tous les ans le printemps a fini par arriver. Et comme tous les ans le changement de saison est brutal. Le 14 avril nous trouve en short et T-shirt sous un chaud soleil ! Il nous reste quelques semaines pour finir de préparer Saltimbanque.
Outre l’antifouling, notre activité artistique annuelle préférée, nous apportons quelques améliorations au compartiment moteur : nouvelles mousses d’isolation, nouveaux câbles de puissance pour le démarrage du moteur, et nouvelles gaines pour ranger les fils électriques.

Le reste relève plus de la maintenance habituelle : entretien moteur, peintures et vernis divers, entretien de l’accastillage de pont, nouvelle ligne de vie comme l’ancienne était probablement cuite à force d’UVs (on ne le saura jamais, mais on n’a pas trop envie d’essayer…), 20m de chaine neuve pour remplacer 20m bien rouillés à l’avant.

Et notre plan hautes latitudes : le chauffage !! Petit bateau – petit chauffage, et on espère avoir des températures plutôt agréables en mer Baltique l’été. Après on prend tout de même les polaires et les cagoules…

Travaux d'antifouling avec obstacles - glissants les obstacles...

Le bateau retrouve son élément liquide le 3 mai. Cela peut paraitre tard en saison, mais il fut l’un des premiers du port. Sitôt dans l’eau sitôt au lavabo ! C’est bon de pouvoir laver le bateau de la boue et la poussière accumulée tout l’hiver.

Saltimbanque en bonne compagnie
C’est que Saltimbanque doit se faire tout beau pour la petite fête que nous organisons à bord avec nos amis Osloïtes le dimanche ! Le temps est également à la fête et nous ressortons avec plaisir notre grand pavois de pavillons de courtoisie pour égayer le pataras.

Nos amis sont ravis, on discute archipels finlandais et recette de far breton quand un semi-rigide s’approche de la place de port jouxtant la nôtre. A bord plusieurs jeunes hommes et un franchement plus âgé, qui nous demande – en norvégien- ce qu’il se passe ici. Le temps d’essayer de comprendre la question et de formuler une réponse, et nous réalisons : le petit vieux sous sa casquette blanche là, c’est Harald. Harald 5. Roi de Norvège de son état. Grand amateur de voile il a passé la journée sur son 8mR Sira (voir notre article de l’été 2017), qui partage son port d’attache avec Saltimbanque. Et il rentrait donc tranquillement chez lui après une journée sur le fjord. Stupéfiant…
Une fois nos invités plus ou moins prestigieux débarqués, la dernière ligne droite commence : il nous faut conclure nos affaires professionnelles du mieux possible, ranger notre maison que nous prêtons à des amis en notre absence, préparer nos affaires pour 4 mois de voyage et remplir les cales.

On commence aussi à se passionner pour la météo. Le temps devrait être assez chaud et ensoleillé. Quand au vent, il est prévu variable avec de la thermique de sud. Il semble que nous partirons, comme d’habitude, au près ! Ou au moteur...

Haut de page


Afficher / Masquer les commentaires
Nom:
Message:
Entrez le code: Captcha
(Cliquer sur l'image pour rafraichir le code)

 

Vos messages:

Marcello... - 15/05/2018 10:02:09
quel plaisir de mettre tous les matins, ma veste de quart et mes bottes avant de me mettre devant l'ordi pour suivre votre périple !!! Profitez bien... j'espère qu'il vous reste un peu de place sur Saltibanque, car je vous envoie un kit bag plein de bises pour votre voyage !! Marcello

SuDad - 14/05/2018 20:11:16
Le grand retour de Saltimbanque !!! TaDah TaDah! Tout propre, tout chouchouté par Camille, comme il se doit, anti-fouling et tout. La grande aventure, par la face Nord, cette fois. On est parti, sans violence apparemment, tranquillement, le temps de faire connaissance du milieu, de la température, des poissons, toutes ces sortes de choses.
C'est sympa de nous faire rêver à nouveau, sur un exotisme radicalement différent. On va retrouver avec délices les compte-rendus et les photos. Bonne route, rendez-vous à la prochaine escale. Grosses bises à tes équipières.
SuDad

JLG/V&V - 13/05/2018 08:02:59
Bonjour du Pouldu. Et ravi de vous savoir reparties ! Un Saltimbanque à St. Petersbourg,çà, c'est classieux… Suis preneur de vos bords Baltes (racontés à la Peer Gynt ?)

Nadia - 11/05/2018 18:15:22
Nous voilà pressés de lire les nouvelles aventures de Saltimbanque qui pr le moment doit être bien fier de son si prestigieux voisin!

la mamou - 11/05/2018 16:15:00
voila qui a l'air de commencer sous les meilleurs auspices et sous la protection d'Harald ;-)

 
 
 
 
<-- Avant: le Skagerrak
 
 
 
Haut de page